dimanche 5 octobre 2014

Ma pièce montée de bonbons!


Nous étions invités cet été au mariage d'un couple d'amis. Je tenais à leur faire plaisir avec un petit cadeau (gourmand bien sûr) qui changerait de l'ordinaire. Il ne m'était pas possible de réaliser un gâteau, d'une part parce que le gâteau de mariage était fourni par le restaurant (et je ne me serai pas vu assurer une telle réalisation), d'autre part parce que nous étions encore en vacances et que je n'avais pas de cuisine à ma disposition (et surtout pas mon matériel!).

J'ai donc voulu coller aux 2 thèmes de la cérémonie: Harry Potter et Rainbow.

Harry Potter... réaliser des biscuits en grand nombre à l'effigie des personnages m'aurait pris trop de temps. J'ai bien pensé un moment à acheter par correspondance un moule à gâteau représentant le château de Poudlard mais les frais d'envoi s'averraient être 2 fois plus cher que le moule lui-même. Et sans garantie de pouvoir m'en servir à nouveau un jour.

Je suis donc partie sur le thème arc-en-ciel. J'ai d'ailleurs découvert à cet instant seulement que le drapeau arc-en-ciel est principalement connu comme celui de la communauté gay, lesbienne et transsexuelle. Il comporte aujourd'hui 6 bandes de couleurs.

J'ai finalement décidé de réaliser une composition de bonbons sur un grand cœur de polystyrène. Ce n'est qu'une fois que je l'ai acheté que je me suis rendue compte que trouver des bonbons de certaines couleurs serait déjà compliqué, mais qu'en plus le rendu ne serait pas bon si les bonbons n'avaient pas la même hauteur.

C'est donc en urgence, 48 heures avant le mariage que je suis partie au magasin de bricolage le plus proche (30 minutes en voiture puisque je me suis perdue!) pour acheter une grande plaque de polystyrène.

Une fois cette étape réussie, restait à découper des disques de tailles différentes avant de les superposer. N'ayant pas de compas assez grand sous la main, j'ai fouillé les placards de cuisine de belle-maman pour trouver ce qu'il me fallait: plats à tartes, cercles à pâtisserie, assiettes, bols,... j'ai tout sorti!

Les découpages réalisés avec un cutter résistant (et j'insiste bien sur ce point!), il a suffit de recouvrir les disques de papier aluminium et de les maintenir entre eux en plantant en leurs centres des brochettes en bois.

La pièce montée était maintenant prête à être recouverte de bonbons. Là aussi, pas évident de trouver en grande quantité des bonbons de la même couleur! J'ai du retourner à plusieurs reprises dans des boutiques de vente de bonbons au détail. 

Le plus dur et le plus long restait maintenant à faire: garnir les disques de bonbons et de sucettes (vous vous rappelez celles qui faisaient la langue bleue ou qui contenaient un chewing-gum en leur cœur?) de manière harmonieuse et sans laisser de trous! J'ai dû démonter mes premières rangs. Je sais maintenant qu'il vaut mieux commencer tout en bas puis remonter!

Environ 150 cure-dents (et quelques blessures aux doigts faites en poussant les cure-dents dans le polystyrène...) , plusieurs centaines de bonbons et quelques heures de travail plus tard, la pièce montée était prête. Pour qu'elle puisse se conserver 48h sans que les bonbons ne sèchent, je l'ai filmé plusieurs fois.

Ce qui est rigolo avec les compositions de bonbons, c'est que ce ne sont pas les enfants qui en sont le plus friands! Les étages sont descendus petit à petit.